Partagez sur les réseaux sociaux

share1.jpg

Après avoir créé votre pétition, vous pouvez la partager facilement directement depuis votre page de pétition.

Depuis votre page de pétition, cliquez simplement sur le bouton “Partager cette pétition” que vous verrez sur la partie droite de la page. Vous pouvez choisir où partager cette pétition : sur Facebook ou Twitter et la pétition sera postée directement sur votre profil. De cette manière, vos amis et vos contacts pourront découvrir la pétition et décider de vous soutenir.

Nous vous recommandons de partager votre pétition régulièrement pour lui donner le plus de visibilité possible et être sûr que le plus grand nombre de personnes la voit. Vous pouvez aussi ajouter un message personnel à la publication.

Vous pouvez aussi :

  • Rejoindre des groupes ou des pages Facebook liés au thème de votre pétition et la partager dans ces espaces. Par exemple, si vous avez créé une pétition concernant la maltraitance des animaux, recherchez les groupes Facebook et les pages qui défendent les droits des animaux et partagez avec eux votre campagne.
  • Partagez votre pétition sur des forums, blogs, pages web, articles en ligne… qui sont liés à la cause que vous défendez. Par exemple, publier le lien de votre pétition en commentaire des articles de presse qui traitent de votre cause.
  • Envoyer un tweet ou un e-mail à des personnalités influentes pour leur demander de partager votre pétition.

Envoyez votre pétition par e-mail

Comme le partage sur les réseaux sociaux, envoyer votre pétition par e-mail à vos amis, contacts et famille et leur demander de signer est un bon moyen de gagner des signatures.

Voici un exemple de message :

 

Bonjour,

Je viens de lancer cette pétition “Laissez ma fille autiste aller à l’école” et je voulais savoir si vous pouviez m’aider en ajoutant votre signature. Notre objectif est d’atteindre 5000 signatures et nous avons besoin de plus de soutiens. Vous pouvez lire et signer la pétition ici. (LIEN)

Merci!

 

Faites des mises à jour sur votre pétition

Si vous publiez régulièrement des mises à jour sur votre pétition, vous obtiendrez plus de signatures et vous garderez vos signataires informés et donc mobilisés.

Avec cet outil (Bouton “Informer vos signataires”), vous pouvez les encourager à vous soutenir en réalisant des actions qui contribueront à faire gagner votre campagne.

 

Voici trois conseils pour bien utiliser l’outil de mise à jour et vous aider à faire aboutir votre pétition :

1. Faites une mise à jour à vos signataires à chaque fois qu’il se passe quelque chose sur votre campagne Rappelez-vous que les gens ont signé votre pétition parce qu’ils ont envie de vous aider dans votre démarche, ils souhaitent donc savoir ce qui va se passer après qu’ils aient signé. Si vous avez une information à partager sur votre campagne, diffusez-la via l’outil de mise à jour (Bouton “Informer vos signataires”) même si c’est une fois par jour. Mais attention, seulement si cette information en vaut la peine : ne spammez pas vos signataires ! S’il ne se passe rien sur votre campagne, écrivez quand même à vos signataires une fois par semaine pour les motiver à partager la pétition en leur montrant que vous restez déterminé.

Example: La famille de Maéva, qui a perdu la vie dans un accident de manège, se mobilise pour que la règlementation française protège mieux les enfants de ces accidents. Ils ont utilisé régulièrement l’outil de mise à jour pour informer les signataires de leurs avancées et les convaincre de continuer à faire signer autour d’eux en partageant la pétition.

 

 

2. Variez les mises à jour :

Faites en sorte de varier les messages et les demandes que vous faites à vos signataires. Il y a des dizaines de raisons pour faire une mise à jour et des dizaines de choses que les signataires peuvent faire pour vous aider. Essayez de varier !

Voici quelques exemples :

  • Partagez auprès de vos signataires les articles de presse qui traitent de votre campagne et demandez-leur de les partager
  • Tenez-les informés des événements, manifestations, remise de pétition ou rencontres que vous organisez concernant votre campagne.
  • Demandez à vos signataires des conseils ou des contacts qui peuvent faire avancer votre pétition
  • Informer les signataires quand vous avez demandé et obtenu un rendez-vous avec votre décideur, puis quand le rendez-vous est terminé, racontez-leur ce qui s’est passé
  • Demander à vos signataires d’envoyer un e-mail ou un tweet au décideur, de l’appeler au téléphone ou encore de poster un message sur sa page Facebook pour soutenir votre campagne et le pousser à vous entendre

Example: Mélanie incite ses signataires à aller poster des messages sur la page Facebook de Tampax pour qu'ils réagissent à sa pétition lui demandant de communiquer sur la composition de ses tampons.

 

3. A chaque fois que vous faites une mise à jour, demandez à vos signataires de faire quelque chose pour soutenir la pétition.

Voici quelques exemples :

  • “N’oubliez pas de partager cet article qui parle de notre mobilisation pour que plus de personnes entendent parler de notre campagne”
  • “Envoyez un e-mail au destinataire de la pétition pour lui demander d’agir”
  • “Venez avec nous à la manifestation que nous organisons le 10 juin prochain”
  • “Laissez un commentaire si vous avez des idées d’actions pour faire entendre notre voix”

Exemple : Caroline incite ses signataires à envoyer un tweet à François Hollande pour qu'il réagisse à la mobilisation contre la loi travail.


Insérez votre pétition dans la conversation

Y a-t-il une conversation en cours sur Twitter sur le sujet de votre pétition autour d’un hashtag en particulier ? Pour obtenir de la visibilité pour votre campagne, vous pouvez utiliser le hashtag vous-même pour imposer votre pétition dans la conversation.

Exemple

Lorsque le sujet de votre pétition est discuté dans le cadre d’une séance à l’Assemblée nationale, vous pouvez utiliser le hashtag #DirectAN pour diffuser votre pétition afin que les parlementaires et personnes qui suivent les débats la découvrent.

 

Créez un hashtag pour votre campagne

Si vous pensez que votre campagne sera longue ou qu’elle génèrera beaucoup de débats sur les réseaux sociaux, créer un hashtag est une bonne idée. Ainsi, vos signataires peuvent suivre la campagne sur Twitter et Facebook et échanger sur les réseaux sociaux.

Les hashtag doivent être aussi courts que possible et diffusés à l’avance à vos signataires. Les abréviations et acronymes peuvent être utilisés, mais vous pouvez aussi utiliser des hashtags un peu plus longs pour par exemple inclure le nom du décideur.

Exemple : Le collectif "Georgette Sand" a utilisé le hashtag #Womantax pour sa campagne contre les produits vendus plus chers lorsqu'ils sont adressés aux femmes.